Philosophe, historien, enseignant-chercheur, membre de l'Académie française, Michel Serres  est mort le 1 juin 2019.

 

Né en 1930, Michel Serres est fils d'un batelier sur la Garonne. Il commence des études à l'Ecole navale qu'il quitte pour entrer à l'Ecole Normale Supérieure. Il est admis 2ème à l'agrégation de philosophie en 1955. Il entame alors une carrière universitaire. Nommé professeur d'histoire des sciences à la Sorbonne, il enseigne également aux Etats-Unis. Il est élu à l'Académie française en 1990.

La première partie de son œuvre, consacrée à la philosophie des sciences, se concentre sur la problématique morale des progrès de la science et de ses effets. Comment créer une éthique, envisager une déontologie quand science et violence s'allient ? Il est ensuite amené à interroger la question écologique à travers la philosophie du droit : la nature doit devenir un sujet de droit.

Son livre Petite Poucette, tiré d'une conférence, connait un très gros succès public. Il y décrit l'ensemble des changements induits par la révolution numérique, incarnée par une jeune fille, Poucette, qui de ses pouces habiles pianote sur le clavier de son portable.

Profondément optimiste, parfois jugé naïf, un de ses derniers ouvrages, C'était mieux avant, contredit les discours passéistes et déclinistes en montrant que l'humanité a progressé dans de nombreux domaines.

Vous trouverez également à la médiathèque les titres suivants :

- Le Contrat naturel

- Le Cinq sens

- La Communication

- Hominescence

- Eléments d'histoire de sciences

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.